Accueil
Remonter
Muyre croissance
Muyre 2014-7
Muyre 2014-8
Muyre 2014-9
Muyre 2014-10
Muyre 2014-11
Muyre 2014-12
Muyre 2015-1
Muyre 2015-2
Muyre 2015-3
Muyre 2015-4
Muyre 2015-5
Muyre 2015-6
Muyre 2015-7
Muyre 2015-8
Muyre 2015-9
Muyre 2015-10
Muyre 2015-11
Muyre 2015-12
Muyre 2016-1
Muyre 2016-2
Muyre 2016-3
Muyre 2016-4
Muyre 2016-5
Muyre 2016-6
Muyre 2016-7
Muyre 2016-8
Muyre 2016-9
Muyre 2016_10
Muyre 2016-11
Muyre 2016-12
Muyre 2017-1
Muyre 2017-2
Muyre 2017-3
Muyre 2017-4

 

Jolas et Jarouska  du Berceau de la Muyre

FANTINE VENDEMIAIRE des Neiges de Chantelouve x MILO LOWE Von Wurttenberg

Nées le 19/04/2014

Année 2015

Page précédente   Page suivante

Avril 2015

01/4/2015

 Les cours  d'éducation semblent avoir repris pour Jolas et Jarouska. Blue montre à Jolas et Jarouska comment il faut se pavaner et dire bonjour le matin avec un objet dans la gueule et elle a échangé sa corde traditionnelle contre un bout de bois pour s'adapter à leur comportement.

Leçons de garde.

J'ai constaté que dans la meute (ou dans le groupe si on préfère ce nom)  il y a toujours un chien vigilant pendant que les autres se donnent à fond soit à leur détente (rouler sur le dos...) soit à leur passion (chercher des rongeurs...). Les anciens font régulièrement des "cours" pour Jolas et Jarouska, en âge d'apprendre le comportement adultes, en utilisant des signaux plus démonstratifs que nécessaire. Blue monte la garde près de Don Gio qui fait le bécasson

---

Don Gio monte à son tour la garde auprès de Jolas et Jarouska qui  pataugent.

---

 

 Maintenant, c'est au tour des petites. En arrière plan c'est Jolas qui monte la garde pendant que Don Gio et Jarouska font des recherches sur le terrain

 

Changement de chien vigile, c'est au tour de Jarouska de surveiller. Elles sont encore jeunes dans leur tête, Jarouska se laisse distraire par moi et me regarde.

 

Jolas , qui a bien réussi le début de la garde, se laisse distraire par les trouvailles de Don Gio

  

Je voulais photographier Jolas et Jarouska mais Haendel s'est interposé, il commence a aimer l'objectif mais il n'est pas certain d'être dans son droit, alors il prend une pose minable mais inamovible.

 -

La tonte de Jarouska diminue enfin.

---

---

 

Jolas

Après avoir avalé puis recraché un bourdon mardi, ses grosses émotions sont déjà dans le passé. Je me demande si elle a fait le lien entre les douleurs qu'elle a ressenti et une petite bête volante.

---

 

---

 

---

 

---

 

---

---

---

-

Application des cours de Blue et Don Gio : Jarouska et Jolas me suivent au lieu de partir batifoler dans le champ

---

Jarouska monte la garde auprès de Michel et cette fois, tout y est, la statique,

 

le regard à l'horizon

 

 et le mental incorruptible

 

 -

03/04/2015

Quelques expressions de Jarouska, bientôt 1 an

---

 

---

 

---

 

---

 

Sa sœur Jolas

---

 -

05/04/2015

Blue surveille Jolas

---

 

 

Jarouska

 Couchée en plein soleil et mâchonne une motte d'herbe

---

 

---

---

---

 

---

 

 

Jolas

Elle a une grosse fourrure et elle cherche l'ombre dès le moindre rayon de soleil

 

---

---

  

 ---

 

Blue fait des câlins à Michel et Jarouska essaie de s'interposer

 

Blue lui explique vertement qu'elle ne doit pas la déranger. Don Gio vient aussitôt pour calmer Blue.

Gluck regarde mais n'intervient pas. Il n'apeut être pas compris que cela fait partie de son travail de chef ou bien  il  continue de partager les responsabilités de la meute avec Don Gio

 

 

Jolas tente à son tour de se mettre entre Blue et Michel mais elle se soumet dès que Blue réagit négativement

 

 

Jolas et Jarouska se regroupent et commencent à brouter l'herbe. Don Gio surveille Blue du coin de l'oeil

 

Blue a compris

 

D'un commun accord, les deux adultes montent la garde pour protéger les petites pendant qu'elles se détendent

 

 

Blue pousse même la bonne volonté jusqu'à repartir avec Jolas qui prend un air de bébé  dès qu'elle est au même niveau, c'est la meilleure solution pour montrer qu'elle ne se met pas en compétition.

---

 -

06/04/2015

Surprise ce matin : 2° dehors 13° dans la maison. Un ciel limpide, pas de vent, mais un froid de canard. Les chiens sont heureux, c'est juste la bonne température, et encore...ce n'est pas certain ! Jolas et Jarouska ont chaud, elles se mettent à l'ombre en attendant que je sorte de l'enclos du kiosque

---

Jolas

---

L'après midi

Blue  monde la garde auprès des petites quand elles se mettent à brouter l'herbe

---

 

Jolas monte la garde devant Don Gio qui se repose

---

Jarouska

---

 -

08/04/2015

Les chiens se précipitent dans la direction du bruit de scie.. Ils sont intrigués et ils cherchent d'où cela peut provenir car on ne voit rien.

Jarouska

 

Jarouska est quand même un peu intimidée

 

---

 

Jolas

 

Blue cherche l'origine du bruit. Elle est prête à défendre sa meute

--- 

Don Gio écoute mais il ne semble pas trouver cela dangereux.

---

Gluck cherche lui aussi l'origine du bruit

 

 Haendel écoute lui aussi. Pour l'instant il me fait confiance et me suit mais quand le bruit deviendra trop fort avec les arbres secoués, il sera pris par la peur.  Une fois en bas du champ, nous découvrons la source du bruit. Nous avons une haie mitoyenne et  notrevoisin coupe les branches qui dépassent chez lui.  La machine fait beaucoup de bruit, les grands arbres sont fortement secoués et on entend les branches craquer et tomber.

 

Blue donne l'exemple et affronte la source sonore. Jarouska  l'imite

---

 

 

Lorsque nous sommes à hauteur  des machines, C'est Jolas qui a remplacé Jarouska auprès de Blue et toutes les deux longent la haie

---

 

 

Gluck est hyper excité. Malgré son inquiétude, il doit assumer tout seul son rôle de chef protecteur, Don Gio ne cherche pas à l'aider

---

  La peur de Haendel et l'excitation de Gluck sont contagieuses. Les petites l'aperçoivent  au loin, ne reconnaissent pas sa forme  et elles foncent en aboyant, suivies par Gluck

 

Dès qu'ils comprennent qu'il s'agit de Haendel, Jolas et Gluck se comportent comme s'ils n'avaient pas  fait d'erreur et les voilà revenant vers moi, complètement délirants

---

 

 

Je donne le signal du retour, Gluck ramène les petites, elles n'ont pas le droit de rester en arrière.

---

 

 

Don Gio lui apporte son aide, cela veut dire que la décision de Gluck est approuvée, Jolas n'a plus qu'à obéir

 

Une fois de retour à la maison, nous avons une visite impromptue, Suzanne et Alfons (deux anciens maitres de léos de chez nous) qui viennent nous présenter leur nouvelle petite léo Vadusha v.Bachtalen.  Jarouska  et Jolas viennent aussitôt à sa rencontre.

---

 -

---

 

 

 Jarouska a décidé que les maitres sont sympas

---

 

 

Gluck n'attend qu'une chose, pouvoir montrer à la petite léo que c'est lui le chef de meute,

 

---

 

Pendant que nous discutons les chiens se regroupent à l'ombre

---

---

---

 

Jolas

 -

11/04/2015

Michel travaille, Jarouska l'aide à sa façon

-

12/04/2015

Je pars la première avec les chiens et Haendel se joint à nous. Arrivé  à l'arrière de l'enclos du kiosque, il entend notre invitée qui arrive avec Michel. C'est la panique, il ne sait pas ce qu'il doit faire. Jolas, s'interpose aussitôt entre lui et le danger supposé, elle a été sensible à son stress et elle le protège

-

15/04/2015

Jolas dort très souvent pattes contre pattes avec Blue, cela un peu n'importe où  dans la maison. Blue lui laisse aussi très souvent "son" tapis, mais quand Jolas et Jarouska le lui prennent ensemble, elle apprécie un peu moins et elle vient se plaindre auprès de moi. Ce matin Blue dit bonjour en se pavanant avec sa corde dans la gueule puis elle se couche sur son tapis, la corde à côté d'elle. Un moment après j'entends un ronflement de mécontentement. Je me retourne. Blue est en train de quitter son tapis avec l'air d'une pauvre chienne malheureuse et Jolas est assise au milieu avec la corde de Blue dans la gueule. Le temps que je prenne l'appareil de photos, elles a repris une position moins conquérante. Blue s'est couchée un peu plus loin sans venir se plaindre, donc, malgré ses ronflements, elle n'est pas réellement mécontente. Cela doit faire partie d'un apprentissage..

---

 

 

Je cherche Jarouska du regard et je la retrouve qui observe ce qui vient de se passer, le popotin confortablement installé sur le canapé des maîtres

 

Je la fait descendre en lui disant que ce n'est pas sa place et la voilà qui part dans un coin avec un air de chien battu

 

Gluck arrive pour voir ce qui se passe, voit mon appareil et se couche bien en face pour que je le prenne en photos. L'objectif est assimilé comme un beau câlin virtuel. Comme il est à contre jour les photos sont ratées mais il ne peut pas le savoir. Il se tortille, frétille chaque fois qu'il entend le clic de la photo, il est heureux. Bien sûr son agitation étant bruyante, Haendel arrive à son tour. Voyant Gluck heureux, il lui fait des appels au jeu, cela motive Jolas et Jarouska qui foncent sur Gluck

 -

Blue redresse la tête, elle sait que les jeux ne sont pas autorisés dans la pièce (risque de glissades sur le carrelage)

 

Elle les rappelle à l'ordre. Jarouska obéit la première, suivie par Gluck puis Haendel. Il faudra un deuxième rappel pour que Jolas obéisse.

---

 

 -

Blue  et Jolas  la future grande. Elle monte la garde à côté d'elle pour lui permettre de se détendre

 

Jolas

 

 

Blue et "les petits", Jarouska et Haendel

---

 

 

 je fais une halte à l'ombre, Don Gio s'assoit en face de moi. Son attention est attirée par un bruit. Jolas et Jarouska arrivent en courant.

 

Jolas

---

 

Jarouska

 

 -

  

Jolas et Jarouska

 -

17/04/2015

Haendel réclame l'attention de Jarouska,  Il prend la même expression que Don Gio quand il a mal aux oreilles et qu'il demande à Haendel ou Gluck  de les lécher. Elle ne comprend pas ce qu'il veut, d'où son attitude.

 

Là il recherche aussi leur protection en venant se caler contre elles. Cette fois c'est Jolas qui ne comprend pas sa demande.

 

Je ne comprends pas moi aussi. Je ne sais pas ce qui ne va pas pour lui mais il demande l'aide de la meute. Hier c'était Don Gio, aujourd'hui se sont les petites. Cela me semble une étape positive. Blue et Gluck lui lèchent doucement la babine. Le lendemain nous trouvons un superbe abcès à la commissure des lèvres, c'est cela qui lui faisait mal.

-

18/04/2015

Visite de Judoc et Jivago, Pyrène et Jaizkibel,

Judoc

 

On n'a pas permis  à Gluck d'écraser complètement  Judoc sous son grand corps et sous ses 80 kg. Il estime qu'il n'a pas fait son travail et n'a qu'une envie, le soumettre dès qu'ils sont ensemble

---

Jarouska s'est trouvé un compagnon de jeux avec Jaizkibel, ils ne se quittent pas

---

---

 

Pendant ce temps, Jivago s'est installé tranquillement à l'ombre

 

--

---

 

 

Jolas, dans son coin préféré

 

rejointe par jivago

 

Jivago suit Don Gio

---

 Les chiens s'entendent bien

---

 

---

 

---

 

Gluck profite de toutes les occasions pour sauter sur le dos de Judoc

--- 

Blue veut que Patricia la prenne en photo et elle pose. Je pense que l'objectif est un super câlin virtuel

 

 Judoc et Jivago viennent réclamer pour jouer à être dominés par Gluck qui obéit aussitôt, même tenu en laisse, c'est trop tentant

  

Jarouska montre à Jaizkibel ses bêtises favorites, il apprend vite

 

Jolas est pondérée avec une attitude de chien adulte et responsable

---

---

 

Gluck suit le popotin de Judoc dans l'espoir de monter dessus

-

19/04/2015

C'est le premier anniversaire des petits

Nous avions prévu de nous réunir tous ensemble au Pli du Soleil pour fêter cet évènement avec 15 chiens,  mais cela ne s'est pas passé tout à fait comme prévu. A 7 h du matin  Marie Do téléphone pour nous dire que Frane (la maman des petits) est malade. Cela semble très sérieux. Après avoir contacté le SIAMU à Lyon et expliqué les symptômes, il leur est conseillé de présenter la chienne aux urgences. Il ne reste plus qu'à attendre  les résultats des examens qui vont s'échelonner sur plusieurs jours mais au moins Frane est sous surveillance continue avec une équipe qui peut intervenir rapidement si cela s'avère nécessaire.

 -

Jarouska couchée, Judoc et Jivago. Jaizkibel essaie de tenir un bâton comme eux dans sa gueule, mais il a du mal à l'attraper comme eux.

 

Jaizkibel s'amuse

 

Jivago

 

Judoc

 

 

11h 30

Elisabeth et Kaddour arrivent avec Jazira et Ganesh.  Jazira a trouvé le moyen de se relooker  avec un joli hotspot sur la joue.

---

 

Selon le moment elle le montre ou elle le cache pudiquement avec son pavillon d'oreille.

 

Michel, Elisabeth et Jazira qui n'a pas envie d'être photographiée et qui bouge tout le temps

 

---

---

  

 

Patricia et Thierry préparent l'entrée.

---

 

 

Elisabeth  a fait une moussaka  et une salade exotique à base de haricots verts. Notre boulanger nous a fait un crocodile et une tortue en pain, Michel s'occupe du plateau de fromage. Nos réunions chiens sont aussi des réunions gourmandes.

 

  

Nous sortons un premier groupe avec Blue, Don Gio, Gluck, Ganesh, Haendel, Jolas, Jarouska et  Jaizkibel,

  

Don Gio et Jolas

 

Jolas, Jaizkibel et Ganesh jouent ensemble. Gluck est couché

---

 

---

---

---

 ---

Patricia

 

Judoc

 

Jivago

 

 

Jolas

 

Blue avec ses filles adoptives,  Jarouska  et Jolas

---

---

---

 

--- 

Ganesh et Jaizkibel viennent voir ce qui se passe

---

---

Jolas

 

---

 

---

20/04/2015

Patricia et Thierry restent à la maison avec leurs chiens jusqu'à mercredi et nous avons gardé Ganesh pour qu'il ne lèche pas le hot spot de Jazira. Marie Do nous donne régulièrement des nouvelles de la maman des petits Muyres, et, au fur et à mesure des examens, les conclusions ne sont guère optimistes. Il est de plus en plus évident que Frane a un cancer des os. Il faut que l'équipe vétérinaire détermine l'importance de l'atteinte  pour que ses maîtres puissent prendre en toute objectivité une décision.

 Jivago

 

Dans le champ, Gluck et Haendel s'épaulent pour grimper en même temps sur Judoc, ce qui inquiète Patricia, cela fait un poids conséquent sur son petit bonhomme.

 

Michel prend Gluck  en laisse  puis Haendel avec lui. Les autres chiens sont en liberté, même Ganesh

 

 

Jaizkibel sent l'humidité du sol à l'ancien point d'eau. Il commence à gratter et Patricia lui demande par gestes de continuer la promenade

---

 

Judoc et Jivago jouent à se sauter dessus puis à se renverser.

 

Jaizkibel joue avec Jarouska

 

Une fois le portail franchi, Judoc vient se mettre contre Gluck qui n'y tient plus. Un regard rapide vers Michel pour avoir l'autorisation et le voilà sur le dos du petit avec un cercle attentif autour d'eux

---

---

 

Judoc attend patiemment l'autorisation pour se relever

 

 

Comme Gluck insiste, c'est Michel qui indique la fin des explications

---

 

---

---

 La détente après la tension

---

 -

L'après midi

J'ai reçu un cadeau de Michel, un nouvel appareil de photos. Pour l'instant je l'utilise "brut de décoffrage", il va falloir que j'apprenne à m'en servir. Don Gio et Jolas se sont couchés à l'ombre ténue d'un jeune chêne

---

---

---

Gluck et Jarouska

---

---

 

Les deux petits Muyres de Patricia

---

---

---

 

---

 

---

 

 -

21/04/2015

---

 

---

 

 Avec les mâles de Patricia, il joue comme un petit mâle

---

 

Jarouska est toujours très douce avec lui

 

 

Jivago

---

 

---

---

 

Judoc

---

-

22/04/2015

Frane, la maman de nos petits Muyres,  est de retour chez elle.

Marie Do et Jean Marc nous ont envoyé aussitôt des photos de son accueil par Juliette (sœur de nos petits Muyres) et Baïka.

---

---

 

Dernier jour des vacances de Judoc et Jivago au Pli du Soleil. Nous avons testé une promenade en laisse  pour Gluck,Ganesh, Haendel, Judoc et Jivago. Pour ce dernier jour, Pyrène nous a accompagné dans le champ.

Ce n'est pas un brouillard  qui auréole certaines parties des photos mais un flou artistique obtenu grâce aux chiens qui ont gentiment et très discrètement bavé sur l'objectif au moment du départ.

  Thierry tient Judoc et Jivago qui sont habitués  à la laisse

 ---

 

De temps en temps, un chien non attaché vient nous rejoindre.

---

 

Blue s'occupe de Jolas et Jarouska

---

---

---

---

---

---

---

---

 

 

---

 

Le départ des invités

---

---

---

 

Judoc

---

 

 

Jivago

 

Patricia a fait un bel article sur son blog

http://bacchus-coeur-de-lion.over-blog.com/2015/04/les-berceau-de-la-muyre-ont-un-an.html#ob-comment-ob-comment-71676747

-

23/04/2015

Haendel avec Jolas et Jarouska

 

Jarouska et Don Gio

 

Jolas et Jarouska

 

Jolas

---

 

---

24/04/2015

Jolas commence à jouer comme une grande avec Gluck

 

Les colzas sont en fleurs, ce sont aussi les premières tontes et les derniers chatons qui tombent des arbres, Jolas doit y être allergique et elle a les yeux bien irrités. Je soigne avec de l'Ocryl, un nettoyant pour les yeux. Si cela continue, je la montrerai au vétérinaire, les yeux, c'est fragile et il ne faut pas utiliser des produits plus forts ou plus ciblés sans un examen de l'œil.

 

Jarouska

---

---

 

---

---

 

---

 

 

Jolas

---

---

 

Jolas imite Don Gio et se couche au pied d'un chêne

---

---

En fin de soirée, nous recommençons les promenade après le repas, lorsque le soleil se couche. Il fait moins chaud dans le champ.

Jolas et Jarouska

---

 

Jolas

---

 

---

 

---

 

---

  

 

Jarouska se précipite sur le grillage en aboyant. Don Gio la rejoint et constate qu'il n'y a rien de dangereux. Elle avait vu des objets insolites dans le champ du voisin, de petits drapeau blanc qui délimitent ou indiquent le type de culture.

 

Elle comprend le message de Don Gio et elle repart

---

 

Sa sœur Jolas qui l'a rejointe, reste sur place.

---

 

---

 

---

 

---

 

---

25/04/2015

J'ai demandé à Marie Do de me faire un résumé pour que son expérience puisse aider d'autres maîtres se retrouvant avec des situations proches ou similaires.

Voici son texte avec son autorisation et mes remerciements. Il montre bien les difficultés que l'on peut rencontrer avant d'établir le diagnostic définitif.

 

Devant la grande fatigue de Frane et un « certain ralentissement », nous avons d’abord suivi quelques « fausses pistes » à la maison : de nombreux signes cliniques et un premier bilan biologique ont été en faveur d’une hypothyroidie  à traiter par Lévothyroxine … Mais d’autres signes sont apparus au 4ème jour de traitement dont polypnée, tachyarythmie et hyper thermie pouvant faire penser à de réelles douleurs et à un éventuel pyomètre (2 mois après les dernières chaleurs), et surtout l’augmentation de volume assez rapide d’une petite masse (d’abord de la taille d’une demi cerise) sur la 5ème côte à droite, remarquée une dizaine de jours auparavant, et qui devait être « explorée » dès que Frane irait mieux …

Après un « départ en urgence », trois jours d’hospitalisation à l’ENV de Lyon (24h en soins intensifs puis en clinique de médecine) ont permis de pratiquer successivement différents examens (échographies, nouveau bilan biologique, radiographie, cytoponctions de la rate et de la « tumeur suspecte », puis scanner d’évaluation sous AG), qui ont pu mettre en évidence l’existence d’une tumeur maligne de la taille d’une grosse pomme (« partie immergée de l’iceberg »), de type ostéosarcome de grade certainement élevé, avec des métastases déjà importantes sur la rate, le foie, et le corps vertébral.

Après plusieurs échanges avec l’équipe de Lyon, nos « propres vétérinaires » et des proches ayant une grande expérience des léonbergs , nous avons très vite renoncé à la réalisation éventuellement possible d’une chirurgie agressive, très invalidante, et uniquement palliative,  qui aurait obligatoirement du être suivie de chimiothérapie et/ou radiothérapie, pour, dans le meilleur des cas, obtenir une survie possible de l’ordre de 6 mois …

Frane est donc rentrée à la maison, en assez bonne forme pour le moment, avec un traitement anti-inflammatoire et des anti douleurs qui devraient lui assurer une vie confortable aussi longtemps que possible ... Son bonheur à se retrouver chez elle, et l’accueil qu’elle y a reçu de Baïka (sa compagne), Juliette (sa fille) et des autres animaux nous ont confortés dans la certitude que nous avions fait le bon choix et qu’il y a encore beaucoup de bonnes choses à vivre ensemble.  Marie Do et Jean Marc

----

 

Quelques pensées personnelles

 

J'avais, dans un premier temps, envisagé d'intégrer l'information de Marie Do dans une présentation générale sur les tumeurs mais j'y ai renoncé, il y a de plus en plus de documentation sur Internet, très bien faites par des vétérinaires (articles basiques ou  pointus, thèses vétérinaires etc.) bien plus fiables que ce que je pourrais glaner au cours de mes lectures pour ceux qui sont intéressés par cet aspect.

 Avec Internet, (comme avec les dictionnaires médicaux autrefois)  il faut faire attention. La documentation tout azimut a fait sauter le verrou du monopole de connaissances  réservé aux seuls médecins (ce n'est pas plus mal) mais elle  peut noyer totalement les patients  et même leurs soignants sous une masse d'information  impossible à assimiler dans sa totalité.

Un ami médecin m'a dit  un jour: "la médecine n'est pas une science mais un art" et cela m'a beaucoup aidé dans mon approche du monde médical. D'autres personnes constatent que "la médecine n'est plus un art mais devient une science" et certains ajoutent, en voyant  à quel point la parole médicale est  encore vénérée que" la médecine n'est ni une science ni un art mais une religion". Je ne développerai pas ce dernier point.

 

  • En général, le propriétaire proche de son animal, constate très vite des variations  infimes dans la façon d'être de celui-ci mais il n'a pas les mots précis pour le dire ni la connaissance scientifique pour faire le tri entre l'anodin et le grave, les symptômes d'approche étant tellement similaires.

 

  • De son côté le vétérinaire a la connaissance de la construction mécanique de l'animal et des différents symptômes liés à bon nombre de maladies.

    • Je pense que sur un plan purement scientifique, il a  les gestes et le matériel spécialisé qui vont lui permettre de faire un  premier tri, mais souvent, lorsque le maître est trop proche de l'animal, les symptômes sont encore trop diffus  pour qu'il puisse agir même s'il est un excellent vétérinaire.

     

    • Sur un plan  purement "artistique", il va pouvoir choisir, parmi un panel de manifestations et de connaissances identiques, celles qui s'harmoniseront le mieux ensemble pour faire apparaître le meilleur diagnostic. Et là, c'est comme dans tous les métiers, il y en a qui sont plus intuitifs ou plus artistes que d'autres.

 

Le monde animal s'est médicalisé à grands pas et se rapproche de plus en plus de la médicalisation humaine. C'est une bonne ou une moins bonne chose selon la façon dont on le perçoit ou la façon dont on l'exploite

Comme chez les humains, il y a :

  • des vétérinaires généralistes et des spécialistes.

  • du matériel plus performant et plus pointu.

  • des laboratoires qui se spécialisent dans la recherche animale

  • des structures qui deviennent de plus en plus performantes et nos animaux peuvent accéder à des soins en passant par le cabinet vétérinaire, la clinique vétérinaire, les centres hospitaliers et les centres universitaires.

 

Pour conclure je reprends une citation  que j'ai mise sur la page d'accueil de mon site santé

Rien ne vous empêche de vous renseigner car  "en médecine vétérinaire tout comme en médecine humaine, ce n'est JAMAIS le médecin qui décide POUR le client ou le patient. Le médecin ne saurait faire que des propositions en mettant à la disposition de son interlocuteur les avantages et les désavantages du choix. Le problème en médecine vétérinaire des animaux de compagnie est un peu similaire à ce qui se passe en pédiatrie où les parents doivent également CHOISIR et DECIDER pour leur enfant. MALHEUREUSEMENT ce choix est d'autant plus facile (et on culpabilise éventuellement moins si les choses tournent mal par après) que l'on se remet entièrement au spécialiste sans mettre en question les paroles de ce dernier. Mais qui a dit que le monde serait facile et confortable?" Gérard...

---

Et une forme de pensée que j'essaie d'appliquer

Mes animaux et surtout ma meute de léonbergs m'ont montré qu'il était dangereux pour leur survie de trop se retourner en arrière. Quand un chien se penche sur son chagrin il déprime ou il en meurt. Alors je réagis, comme eux, j'apprécie chaque matin qui recommence, j'intègre que la mort fait partie de la vie, j'essaie d'aller de l'avant et lorsque j'ai pris une décision, "c'est la bonne décision".

-

29/04/2015

Jolas vient de prendre la corde préférée de Blue dans sa gueule.

 

Elle attend et comme il n'y a pas de réaction négative de la part de Blue, elle ne va plus cacher sa joie

 

 Elle n'ose pas se pavaner directement en face de Blue, alors elle le fait devant Haendel et tout y est, elle a bien observé Blue dans les mêmes circonstances et elle reproduit tous ses gestes.

 

Blue fait semblant de dormir, elle a tourné la tête dès que Jolas a été dans son champ de vision, cela correspond à une autorisation tacite.

 

 

Jolas profite de l'autorisation et elle franchit une étape supplémentaire : se coucher dans le coussin de Blue avec la corde de Blue entre ses pattes.

---

 

Elle a conscience qu'elle vient de franchir  une étape importante et le moins qu'on puisse dire c'est que le regard n'est pas vraiment rassuré

 

 

Le dos de Blue est à même pas un mètre d'elle.

 

 

On voit son fouet à droite sur la photo

---

 

---

 

---

 

 

Elle a compris que Blue ne se fâchera pas et elle est un peu plus détendue

 

 

Ce soir, Blue se lèvera et lui laissera sa place à côté de mon lit comme Jolas semblait en avoir envie. Education normale ou Blue passe le flambeau?

 Blue montre un signe de fatigue. Jolas, inquiète,  est aussitôt là.

 

 

Michel appelle les chiens qui foncent , heureux de lui faire des câlins. Il ralentit les démonstrations de Gluck et Haendel en profite pour poser son museau discrètement sur son dos.

 

 et Jarouska lui monte sur le dos

 

Gluck s'éloigne pour obéir à Michel mais le comportement des petits mérite une remise en place.

 

 Il ne touche pas à Jarouska qui prend aussitôt une position de soumission (je pense qu'elle peut faire tout ce qu'elle veut) mais il se retourne contre Haendel.

 

 

Il va le coucher au sol pour lui rappeler qui est le chef. Jarouska prend parti pour Haendel

 

qui profite de la position pour mordre les jarrets de Gluck

 

Il n'en faut pas plus pour que Gluck se couche sur lui en poussant des grondements supers démonstratifs mais sans danger

 

 

Michel, qui, de sa place, n'a pas vu les échanges, remet de nouveau  Gluck en place. Cette fois, Haendel est protégé par Michel et par Jolas et Jarouska. En petit chameau qui abuse de la situation, il regarde Gluck et son fouet est remonté au maximum de ce qu'il peut faire. Heureusement que Gluck est sympa car il y aurait de quoi lui donner une bonne correction. Gluck va venir vers moi et se coucher en face de l'objectif à câlins. Il faut bien cela pour lui remonter son moral de chef de meute incompris.

 

--- 

 

Avec Michel qui essaie de canalise son exubérance pour que je la prenne en photo

 

---

 

---

 

---

 

Jolas

---

---

 

---

  

 

Devant la porte de la cuisine, Jarouska

---

 

---

 

Jolas

 

---

 

---

 

 -

Page précédente   Page suivante