Accueil
Remonter
Muyre croissance
Muyre 2014-7
Muyre 2014-8
Muyre 2014-9
Muyre 2014-10
Muyre 2014-11
Muyre 2014-12
Muyre 2015-1
Muyre 2015-2
Muyre 2015-3
Muyre 2015-4
Muyre 2015-5
Muyre 2015-6
Muyre 2015-7
Muyre 2015-8
Muyre 2015-9
Muyre 2015-10
Muyre 2015-11
Muyre 2015-12
Muyre 2016-1
Muyre 2016-2
Muyre 2016-3
Muyre 2016-4
Muyre 2016-5
Muyre 2016-6
Muyre 2016-7
Muyre 2016-8
Muyre 2016-9
Muyre 2016_10
Muyre 2016-11
Muyre 2016-12
Muyre 2017-1
Muyre 2017-2
Muyre 2017-3
Muyre 2017-4

 

Jolas et Jarouska  du Berceau de la Muyre

FANTINE VENDEMIAIRE des Neiges de Chantelouve x MILO LOWE Von Wurttenberg

Nées le 19/04/2014

Année 2014

Page précédente   Page suivante

Novembre 2014

02/11/2014

Jarouska

 

Jarouska et Jolas se sont transformées en terrassiers. Elles  désherbent, creusent, déplacent les pierres et les autobloquants, déchiquètent leur coussin : c'est la grande forme.

Jolas en action

 

Jolas prise sur le fait, elle prend la même expression que Haendel

 

Jolas couve tendrement une pierre de la taille d'un petit bébé léo

---

---

---

 

 

Jarouska au bord d'un trou

---

 

Sa fourrure prend de la couleur à moins que cela soit la terre bressanne qui la maquille.

 

Jolas la rejoint

---

 

 

Jolas s'étale voluptueusement dans le trou, Jarouska observe

---

 

---

---

-

03/11/2014

En attendant de trouver une solution provisoire ou définitive, je protège les pieds des rosiers en installant le dernier salon où l'on cause. Les petites ont bien essayé de passer entre ou sous les chaises mais cela fait un peu de bruit et j'arrive aussitôt pour dire "non!" et donner une corde à la place. En général elles prennent la mine du chien qui ne faisait que passer par là et qui a malencontreusement  bousculé une chaise.

Jarouska a eu une petite diarrhée cette nuit. Ce matin elle se repose et Blue la materne, juste un mini contact du point de vue de Jarouska et un maxi contact du point de vue de Blue

---

---

 

Pendant ce temps, Jolas dort au pied de la cheminée

---

 

Elles jouent au dernier jeu que Haendel a appris à Jarouska, monter sur le dos de l'autre.

---

 

Heureusement, elles sont moins lourdes et plus souples que le petit bonhomme.

 

---

 

L'autre jeu plus traditionnel, c'est d'essayer de prendre le jouet de l'autre, la corde dans la gueule de Jolas n'étant qu'un substitut d'une proie.

 

Dans le champ, Jolas est restée en arrière à creuser pendant que Jarouska se promenait près de nous. Jolas est revenue vers Jarouska avec la même attitude que sur les photos précédentes, les babines un peu rondes et un petit bout de queue dépassant de la gueule. Elle s'est approchée de moi et je lui ai demandé de me donner sa proie, ce qu'elle n'a pas voulu faire et elle s'est éloignée la tête basse et le popotin tortillant. Il n'en fallait pas plus pour que d'un commun accord, les 3 mâles lui donnent une leçon de meute : on donne toujours la proie au supérieur hiérarchique du moment s'il la demande. Gluck a demandé le premier et elle s'est éloignée comme pour moi. A ce moment Don Gio est intervenu, il a regroupé les 3 mâles et lancé une chasse symbolique, l'encerclant et rabattant la demoiselle vers le "chef de meute humain". Nous avons laissé faire car ils n'étaient pas agressifs mais suffisamment persuasifs pour qu'elle n'en mène pas large. Michel n'a eu qu'à se rapprocher à son tour et lui prendre le rat.

Nous les avons habitué à nous redonner, si on leur demande, ce qu'ils ont trouvé, cela évite les bagarres et conforte notre position.  Sincèrement, quand nous somme tous les deux dans le champ, j'apprécie beaucoup que Michel devienne le chef de meute officiel, surtout si le rat est encore vivant !

Jusqu'à maintenant nous avons récupéré ou les chiens nous ont rapporté pour nous faire plaisir plusieurs animaux vivants dont, des oiseaux divers, une hirondelle, une buse, un lapin, des faisans, un serpent, des taupes et des mulots. La plus gentille c'était Valki qui transportait son rat vivant dans sa gueule, les deux joues gonflées comme un trompettiste et qui me le déposait aux pieds. J'avais été très étonnée qu'un mulot qu'elle avait posée sur le sol revienne entre ses pattes et se fasse lécher et materner par elle. J'ai appris entre temps que ce comportement serait lié à une perturbation du cerveau du rongeur par le parasite de la toxoplasmose. Le parasite a besoin de l'intestin d'un félin pour se reproduire, il modifie les réactions du cerveau du rat qui tombe amoureux du chat et se fait gober. Valki était confondue avec un gros matou.

 

Jolas sèche sous le préau

-

05/11/2014

Nous avons fait un compromis  : les petites Muyres ne cherchent plus à déraciner mes rosiers et, en contrepartie je les laisse se faire les dents sur les bûches entassées au pied de la cheminée. Elles sont très douées pour les transporter dans la maison et les réduire en sciure. On se croirait dans une boucherie du temps jadis.

 

Blue a un peu hésité pour les reprendre en mains. elle a émis quelques grognements en direction de Jarouska installée avec son bout de bois en face d'elle puis elle a décidé de ne rien dire et elle s'est endormie

 

Jarouska s'est prudemment éloignée avant que Blue ne change d'avis. Elle sait donc que les remontrances de Blue ne sont pas à prendre à la légère.

 -

Haendel ne sait pas s'il a le droit de faire du découpage lui aussi

 - 

 Jolas dort, la tête contre un oreiller improvisé

---

 

Le summum  pour Haendel étant de dormir la tête confortablement installée sur le popotin de Jolas

-

08/11/2014

Visite de Jivago et Judoc du berceau de la Muyre

 

Les deux petits ont 6 mois 1/2, ils ont des odeurs de petits mâles, c'est maintenant que nous saurons si une relation peut s'établir avec Gluck. Comme d'habitude Patricia téléphone de la voiture, 5 minutes avant d'arriver. Cela me permet de dispatcher les chiens en fonction des personnes et des chiens invités. Pour cette visite, je mets Jolas et Jarouska dans l'enclos des bébés, Haendel et Gluck dans la pièce des hirondelles, Don Gio et Blue dans la grande pièce. Comme pour la première visite nous présentons les 2 petits qui descendent de la voiture  à Don Gio et Blue. Après une reconnaissance rapide, ils préfèrent dire bonjour à Patricia et Thierry. Deuxième étape, les deux garçons rejoignent l'enclos des bébés. Jolas et Jarouska indiquent clairement que c'est "chez elles !" Le groupe s'agite, court, se renifle, refait connaissance et se calme. Je libère Gluck et Haendel et j'ouvre la porte de l'enclos. Haendel se méfie et ne rentre pas.  Gluck se précipite sur....Patricia et Thierry avec grands câlins délirants puis il fonce sur Jivago qui se retrouve plaqué au sol sous une masse grondante. Nous restons calmes, le petit se soumet très vite.  Nous  ouvrons toutes les portes, pour les chiens et nous rentrons à la maison avec eux. Une promenade s'impose pour libérer le surplus d'émotions et nous voilà, Patricia, moi et les chiens dans le champ.

Haendel déstabilise le groupe car, comme d'habitude, il a du mal à se situer et oscille entre "j'ai le même âge mental et on va bien jouer ensemble" et "moi aussi je suis un mec" Il pose son dévolu sur Judoc, reniflage ponctué de petits coups de museau sur la nuque. Il n'en faut pas plus pour attirer l'attention et la jalousie de Gluck qui fonce sur Judoc le couche au sol tout son corps largement au dessus. Haendel n'est pas d'accord, c'est "son" mâle à lui, il insiste. Don Gio intervient et repousse fermement Haendel. Pour éviter tout problèmes, nous faisons comme Don Gio, Haendel est mis en laisse, Gluck rappelé à l'ordre et la promenade se continue tranquillement. Le reste de la journée se passe bien. Les chiens se côtoient, Judoc et Jivago font des bisous à Gluck et se couchent près de lui. Blue indique ce que l'on peut faire ou ne pas faire dans la maison et les deux petits filent doux quand elle n'est pas contente. Les 4 jeunes s'amusent comme des petits fous dans le jardin qui communique avec l'enclos. L'après midi, nous profitons du soleil pour faire une grande promenade et prendre quelques photos. Tous les chiens ont compris où est leur place et il n'y a aucun problème de relation. L'arrivée dans le champ se fait avec les petits en laisse, j'ai l'impression que cela permet un meilleur équilibre des relations entre eux. Une fois détachés, ils peuvent se promener comme bon leur semble

---

---

---

---

 

Judoc et Gluck

 

 

Jivago

---

---

 

---

 

---

Jarouska et Jivago

 

Jarouska et Judoc

 

 

Jarouska derrière Patricia

 

 

Jivago et Jarouska

---

 

---

 

Jivago et Judoc

 

---

 

Jivago

 

 

Jolas

 

 

Judoc

 

Les petits

---

 

---

 

 - 

Gluck et Judoc

---

 

---

 

Gluck et les petits Muyres

---

---

---

-

09/11/2014

Judoc et Jivago sont bien acceptés et intégrés dans la meute. Nous n'avons pas besoin de surveiller le relationnel entre eux et mes mâles.  Ils ont les mêmes idées que les petites au niveau des jeux : utiliser les rosiers, creuser des trous, déchiqueter ce qui peut l'être et courir après les chats. Nous sommes déjà formés

 

Nous faisons quelques promenades sous la pluie et le reste du temps nous les sortons par petits groupes. Ils sèchent un peu plus vite car nous avons mis le chauffage au sol.  En principe les jeux ne sont pas autorisés dans la maison mais les petits Muyres ont besoin d'évacuer le trop plein d'énergie

---

---

---

---

---

---

 

Nous retirons Haendel quand il est trop motivé car il pèse très fort sur le dos des petites pour leur dire qu'il les aiment

.

---

 

Judoc au repos

 

Un autre aperçu de la visite de Judoc et Jivago sur le blog de Patricia

-

11/11/2014

Rencontre du Berceau de la Muyre

 

Fantine Vendemiaire des Neiges de Chantelouve dite Frane

 et

6 des 7 bébés de la portée du Berceau de la Muyre

 

 

Exceptionnellement il a fait beau toute la journée. Nous avons la visite de Marie Do et Jean Marc les éleveurs des petits Muyres. Ils viennent avec Frane (la maman des petits)  Juliette,  (leur sœur) et Baïka leur petite chienne noire qui va faire délirer Blue. Elisabeth et Kaddour arrivent avec Jazira et une amie Michelle. Ganesh est resté chez lui, il a confondu la stérilisation de Jazira avec une femelle en chaleur et il est hyper amoureux. Patricia, Thierry, Judoc et Jivago sont là depuis samedi. En général, nous faisons attention à la présentation de Gluck avec les nouveaux arrivants mâles. Aujourd'hui se sont des femelles qui viennent et il va falloir gérer le comportement de Blue. Elle se comporte comme la maman adoptive des petits Muyres, comment va-t-elle accepter la présence de la vraie mère et comment Frane va-t-elle réagir elle aussi? Pour Baïka, s'il y a un problème, elle restera dans un enclos ou, elle retournera dans son camion qui représente un endroit sécurisé pour elle.

 J'ai séparé les chiens en 3 groupes, Blue et Don Gio dans la maison, Haendel et Gluck dans le jardin et les 4 petits dans l'enclos des bébés. Je ne suis pas présente quand Frane, Baïka, Juliette et Jazira  retrouvent Judoc, Jivago, Jolas et Jarouska, mais au son, cela se passe très bien.  Les mâles adultes se présentent à leur tour et  Frane  fait vite comprendre à Gluck qu'elle n'est pas en chaleurs.  Nous passons à table. Blue reste avec nous, tous les autres ont accès à la petite pièce des hirondelles, le jardin et l'enclos des bébés portes ouvertes. Blue et Frane ont le temps de faire connaissance en se voyant au dessus de la demi porte.  

Dans l'après midi, nous profitons du beau temps pour promener les 4 pattes. Je passe devant avec mes adultes et nous attendons l'arrivé des autres. Don Gio va d'un groupe à l'autre.

Patricia et Jivago.

 

Thierry et Judoc

 

Michelle et Jolas

 

Elisabeth entourée de Don Gio et Jazira

---

 

  Marie Do avec Frane et Juliette, et, derrière, Kaddour avec Jarouska.

---

 

 

les chiens sont détachés sauf  Blue et Frane.  Elles se reniflent et, comme ni l'une ni l'autre n'envoient de signal négatif, nous détachons Frane pour qu'elle puisse voir ses petits.

---

 -

Blue, très rarement attachée, considère cela comme une marque d'affection. Lorsque tous les chiens sont éparpillés je lâche Blue qui trottine sur les traces de Baïka, la plus passionnante d'après elle.

 

Pas de frictions entre Blue et Frane, elles sont très raisonnables toutes les deux.

 

 -

 -

 C'est la première fois que je vois Frane autrement que sur photos. Elle me plaît. Elle a un caractère très stable, elle sait aussitôt ce qu'elle peut faire et c'est vraiment très agréable.

---

---

 

Frane et Juliette

 

---

 

 

Frane face à Jarouska

 

Juliette et Blue

 

 

 Les petits, Blue et Baïka

---

 

 

Gluck nettement moins à son aise que Don Gio qui a l'habitude de gérer des rassemblements alors qu'il s'agit d'une nouveauté pour Gluck.

---

---

 

---

---

 

---

 

---

---

 

---

 

 

---

 

---

---

 

 

 

Juliette

---

---

 

 ---

---

 ---

 

Jazira

La vétérinaire a fait un travail très discret pour la stérilisation. Pas de grand rasage sur les aplombs et juste deux petits trous de poils sur les flancs.

---

 

---

 

 

Jivago

---

 

 

Judoc

 

Le retour

---

 

Un petit a bavé sur le museau de Frane.

 

 Marie Do l'essuie sous le regard intrigué de Gluck et Blue.

 

Ils viennent vérifier.

 

Nous allons essayer de faire une photo du Berceau de la Muyre  avant de quitter le champ

 

---

 

---

---

 

---

---

---

 

---

 

---

 - 

Jean Marc a coupé du buis et chaque chiot a un morceau avec un ruban de la couleur de son ancien collier.

 

Marie Do leur dépose aussi des cordes et il y a même une balle bleu pour Blue et une corde en 8 pour les plus grands. Tous les jouets ont beaucoup de succès.

 

-

14/11/2014

Mes deux petites Muyres sont en train de se transformer en petit pot de beurre. Tout leur profite. Il faut bien que je me rende à l'évidence qu'il faut faire un choix : continuer à les surprotéger et elle vont engraisser et s'ennuyer ferme ou accepter de leur ouvrir la totalité de l'espace avec le risque de bousculades et de traumatismes en étant dans la cour des grands.

Départ en promenade sans laisse. Tout se passe bien jusqu'au saule pleureur. Là, elle veulent jouer à la course poursuite autour de l'arbre et ce n'est pas du goût de Gluck qui veut montrer qu'il est le chef (excès de zèle? découverte des petites "sans laisse"? confusion avec Jivago qui était là récemment?  précision de son statut avec l'introduction des petites sur son domaine?....). Il fonce sur Jolas qu'il couche au sol en grondant fort. Elle se tortille comme un ver. Jarouska vient à son secours en sautant sur Gluck. Don Gio essaie de séparer les belligérants en harcelant Gluck pour qu'il lâche prise et en aboyant en continu. Michel donne de la voix lui aussi mais je pense que c'est inutile quand les chiens sont excités. Dès que Gluck est en laisse il se calme aussitôt. je mets un peu plus de temps à rassurer Don Gio. Je dois calmer son stress  en tenant sa tête dans mes mains jusqu’à ce qu’il redevienne normal.  Blue est totalement indifférente, elle ne sent pas les filles en danger. Haendel se maintien prudemment en arrière. Quelques mètres après nous sommes dans le champ, tous les chien en liberté et sans aucun problème. Le retour se fait lui aussi en totale liberté et les chiens restent uensemble sur le grand terrain. Je viens d'accepter que mes deux "petites" soient de futures adultes

Les petites Muyres vont devoir apprendre à rentrer dans la maison quand une voiture est en marche, quand il y a une visite, etc.,  et il restera à gérer le plus délicat : le passage du voisin avec son chien, moment où les chiens en profite pour établir leur hiérarchie ou régler leurs comptes. Cela sera le moment de rester zen et de ne pas ajouter notre stress personnel. Le reste de la journée s'est bien passé, aucune tension, même pour la deuxième promenade. Les petites ont passé leur journée sur le grand terrain, marchant à côté de Gluck  ou observant Michel qui travaille.

 

Jolas

 

Jarouska

---

 -

16/11/2014

Départ en promenade. Les petites ont compris le message de Gluck : on ne court pas comme des petites folles et on ne saute pas quand on se déplace pour aller en promenade. Cela doit être bien difficile pour un chef de meute d'assoir son autorité quand ses maîtres ne comprennent pas bien le langage chien !

Jolas suit du regard le faisan

 

Jarouska  cherche la piste

---

--- 

Jolas a entendu le chasseur. Elle est près de Michel et elle observe pour savoir ce qu'elle doit faire

---

---

Dans les cours obligatoires d'éducation il y a la patauge.  Blue profite de la petite mare qui se forme avec les pluies et elle attend stoïquement, le regard à l'horizon (comme lorsque le vétérinaire veut faire une prise de sang) que les petites la rejoigne.

 

Si elle a pu aimer patauger, ce n'est plus de son goût maintenant. Son message ambivalent intrigue les petites qui ne semblent pas spécialement rassurées. Pourtant elles aiment bien l'eau.

---

 Nous avons une visite improvisée, Susanne et Alfons les anciens maîtres de Van Kyra et d'Ayona. Nous laissons tous les chiens dire bonjour en même temps. Don Gio et Blue les reconnaissent aussitôt.  Don Gio aime beaucoup Alfons et se montre très démonstratif en câlins.

---

 

Gluck veut dire bonjour en sautant mais, d'abord ce n'est pas autorisé, et, pour Suzanne, il ne le faut pas, elle sort d'une opération et elle est encore fragile. Elle rentre dans la maison suivie par Blue très calme. Haendel paniqué par la voix forte et les gestes démonstratifs d'Alfons, profite de la porte ouverte pour filer au fond du grand terrain. Les deux petites ont un comportement différent : Jolas calque le sien assez rapidement sur Blue. Jarouska est partagée entre une méfiance toute naturelle, la curiosité, l'envie de faire la fête, celle de défendre son territoire et la jalousie. Jolas a vue la réaction de Don Gio elle lui fait confiance et elle accepte les câlins

---

---

 

Jarouska, méfiante mais jalouse, se glisse entre Jolas et Alfons

---

---

 

Une fois dans la maison, Gluck montre ce qu'il a appris : ne pas sauter sur les invités, s'assoir ou se coucher. La barrière de la langue ne facilite pas nos explications quand Alfons s'étonne du comportement de Gluck. Bien qu'encouragé par lui, Gluck, perturbé, n'ose pas outrepasser les droits qui lui sont habituellement accordés. A ce moment là, Jarouska se précipite entre Gluck et Alfons en poussant des petits cris de chiot. Il n'en faut pas plus pour que Blue  réponde instinctivement au signal émis par Jarouska en avançant d'un pas déterminé en direction de notre ami tout en émettant un très léger grondement en continu, prête à défendre son bébé adoptif, ce qui, dans la situation présente ne sera pas nécessaire.

Jarouska est un chien avertisseur, elle est donc plus facilement méfiante et plus impulsive. Elle surveille, annonce le "danger" en aboyant d'une voix grave, entrecoupée de temps en temps par un aigu qui se décroche de façon imprévisible, comme cela arrive pour les voix des garçons en mue. Elle dormira plus facilement, sur le côté, le dos protégé, la tête calée au milieu de trésors rassurants. La nuit elle restera avec Haendel dans la grande pièce, lieu plus sensible pour annoncer une intrusion ou écouter les bruits extérieurs.

 

Jolas est plus pondérée, elle observe les adultes et fait confiance aux plus âgés. Elle se soumet facilement, acceptant l'autorité d'un adulte mais elle n'est pas peureuse. Elle aime vivre en groupe et elle sait être autonome. La nuit elle a "sa place" dans notre chambre et cela ne lui est pas contesté par Blue et Don Gio qui ont aussi la leur. Quand elle dort, elle a tendance à être chamallow, le bedon à l'air, un reste de jouet entre les dents. Gluck n'a peut être pas eu tort de la cibler pour assurer son autorité, elle a toutes les capacités pour prendre en main une meute quand elle sera adulte si elle continue comme cela.

---

 

-

19/11/2014

Les petites Muyres ont 7 mois

 

Depuis qu'elles ont accès au grand terrain, elles passent leur journée dehors et, comme il pleut, le jour ou la nuit ou les deux, elles sont devenues de parfaites bressannes crottées de la tête au bout des pattes.

 

Jolas pèse 49 kg et mesure 73 cm. Elle est en pleine crise de croissance en hauteur.

 

Jarouska pèse 48 kg et mesure 72 cm. Elle est stationnaire depuis une dizaine de jours pour la hauteur.

 

Elles participent activement à la construction du hangar à bois

---

---

 

---

 

---

 

---

 

---

 

---

 

Avec quelques moments de repos pour Jolas qui pousse comme un champignon maintenant que ses problèmes digestifs semblent terminés

---

 

Le travail sur le bois continue dans la maison. Elles alterne du bois tendre (qu'elle chipent sur le chantier de Michel ou dans la corbeille à bois près de la cheminée) et du bois dur (offert par leurs éleveurs) qu'elles taillent avec difficultés mais méthodiquement en forme de crayon. Blue aime bien se pavaner avec le bois en question, il a beaucoup de succès.

---

---

 

---

---

---

 

---

 

Moment de repos avec Jolas le bedon à l'air.

 

ou Jolas dans une position bizarroïde

---

 

-

20/11/2014

Jarouska aime les baies d'églantiers (cynorhodon). Il n'y en a plus à son niveau mais elle en aperçoit un peu plus haut.....

 

Elle est prête à tout pour en manger. Elle se dresse sur ses pattes arrières sans aucun appui. Au moins, je peux voir qu'elle est bien musclée.

-

Elle prend délicatement la baie convoitée entre ses dents et elle va la manger un eu plus loin.

 

---

Jolas et Blue

---

 

---

 

 

La patauge avec Blue

 

Le rappel. Les petites reviennent quand elles en ont envie et juste pour nous faire plaisir 

Jarouska

---

 

Les deux petites avant de quitter le champ

---

Jarouska boueuse

 

---

21/11/2014

Je réalise qu'il y a quelque chose de pas normal. J'ai l'impression d'entendre le faisan pousser son cri sur place et mes chiens semble bien excités. Je m'approche et je vois un  faisan qui s'est pris dans les ronces en s'envolant.

 

Si Gluck se dresse sur ses pattes arrières, le faisan est à sa hauteur. Il doit sentir le danger car dans un dernier effort il arrive à atteindre une branche un peu plus haute et il n'en bouge plus. En dessous mon paquet de chien aboie, saute, s'excite et règle quelques comptes.

 

Il y a une première ligne avec Blue, Don Gio et Gluck. Jolas participe mais elle respecte la distance attribuée aux plus jeunes. Elle est soit légèrement en arrière du premier groupe,

 

soit légèrement en arrière de Blue qui accepte sa présence. Haendel est en retrait et Jarouska est sous sa protection.

 

Quand Gluck se dresse tout droit, Jolas se recule prudemment vers Haendel.

 

Je tente un rappel mais je ne fais pas le poids avec un faisan qui criaille par intermittence. Je m'éloigne et appelle Gluck. Il arrive tout frétillant, je suis fière de moi mais je déchante aussitôt, il est seulement venu me dire qu'il y a un jeu formidable et il repart. Pendant ce temps, les petites flairent les traces des faisans.

 

Elles reviennent dans le groupe et Jarouska commence à être un peu moins prudente.

 -

Je n'ai pas d'autre solution que de revenir à la maison prendre les laisses et les colliers. Au retour, j'attache Gluck, Don Gio et Blue et me voilà partie avec mon premier paquet direction la grille du champ. Blue n'est pas d'accord et freine des 4 fers. Est ce pour le faisan ou pour les petites que j'ai laissées sur place? Une fois les 3 chiens garés de l'autre côté  du grillage, je fais demi-tour pour chercher les 3 autres et j'ai la bonne surprise de voir Haendel qui me ramène les deux filles.

L'après midi Michel vient avec nous. Il a eu la bonne idée de prendre les sécateurs et les gros gants pour couper quelques ronces.

 

Jolas fait encore mieux que le faisan ce matin. En quelques secondes, elle se retrouve ficelée dans les ronces au niveau du poitrail et des pattes. Elle hurle, surtout de peur. Il suffit que je lui dise de ne plus bouger pour qu'elle se calme. J'apprécie la grande confiance des petites Muyres en l'être humain. Michel arrive et découpe le paquet avec les sécateurs. La demoiselle est libérée et elle repart tranquillement

 

Michel affine le travail en enlevant d'autres ronces qui gênent,

 

sous le regard attentionné de Jolas

---

 

---

 

 

 et Jarouska

---

 

Be Bop

Be Bop demande à rentrer en miaulant doucement. Ce n'est pas dans ses habitudes, elle a peut être un problème. Cela se confirme quand elle se couche au milieu de la pièce, sur la couverture. Un cercle de protection se forme. Jolas participe à sa façon, elle ne cherche pas à jouer avec la chatte et elle se couche comme Blue. Ils vont rester comme cela pendant plus d'une heure.

 

Be bop bouge légèrement. Aussitôt Haendel vient vérifier, c'est un chien très compassionnel. Blue modifie sa position pour intervenir si nécessaire mais elle le laisse faire. Jolas et Gluck entrouvrent un œil mais ne bougent pas

 -

23/11/2014

Jarouska

---

 

---

 

 

Jolas

---

 

---

 

 

Jolas et Haendel

---

---

 

 

Jarouska

---

 

 

Jarouska et Jolas

 -

25/11/2014

Je regarde par la fenêtre et je vois mes deux Muyres brouter l'écorce de l'arbre. Le temps que j'ouvre la porte, elle sont transformées en deux images sages qui n'ont rien fait.

 

Un moment après, elles ont changé de place et s'en prennent aux outils de Michel. Dès qu'elle me voit Jarouska se couche dans le style "je n'ais rien fait". Jolas continue à se faire les dents sur le manche.

 

Elle m'aperçoit

 

Jolas et Jarouska

---

 

Jarouska

---

 

Jolas et Jarouska cherchent à émoustiller Gluck et Haendel

---

 

Aujourd'hui c'est surtout Jolas qui intéresse les deux mâles

---

---

---

 

---

---

 

 

Jarouska fait son possible pour attirer l'attention. Elle est intéressée et elle a envie de participer et/ou d'aider sa sœur

---

 

---

 

Jolas se débrouille très bien  et Jarouska fait diversion

 

---

 

Tout se passe bien tant que Haendel reste à sa place mais il décide de dominer gentiment Jolas montrant qu'elle peut être "sa" chienne au même titre que Jarouska

 

 

Gluck commence à trouver qu'il abuse et il ronfle. Jarouska essaie de le calmer. Haendel met du temps à comprendre

---

 

 Il faut que l'attitude de Gluck deviennent plus sérieuse pour qu'il commence à comprendre

---

 

---

---

 

---

 

Au lieu de s'éloigner il fait face à Gluck.

 

Cela inquiète les petites et Jolas passe plusieurs fois entre eux comme pour changer l'atmosphère.

---

---

 

Haendel a enfin compris. Il essaie de calmer Gluck en lui léchant les babines et les yeux

----

---

---

 

Jolas montre son choix, elle préfère Gluck

---

---

 

Les comptes sont réglés. Gluck, au coin de la maison, Jolas couchée à ses pattes,  surveille Haendel

 

Jarouska et Jolas

---

---

---

---

 

 -

26/11/2014

Avec ce temps pluvieux, les chiens manquent d'activités, alors, ils font ce qu'ils peuvent pour en inventer.

Une partie des chiens dort dans la maison, Jarouska et Gluck sont dehors. J'entends un bruit sourd derrière le mur extérieur, j'avais vu Jarouska déplacer des buches et je me dis qu'elle en a trouvé d'autres. Il faut un petit moment avant que je réalise que du côté où le bruit se répète il n'y a pas de buches mais....!!!!! J'ouvre rapidement la porte et je découvre Gluck admiratif devant Jarouska qui a décidé de ronger le porte-bottes en bois. Comme il y avait des bottes dessus, elle a résolu le problème en enlevant les bottes une par une et en les déchiquetant. Une fois le porte-bottes délivré elle a commencé à vouloir le transporter  dans un coin mieux approprié à un rognage intensif . C'est lourd, c'est encombrant, elle le déplace petit à petit. Ce sont les bruits sourds que j'entendais.

Après mon intervention, elle est venue se réfugier auprès des adultes.  Haendel est prêt avec une croquette réconfortante devant son museau.

 

Je n'apprécie pas les destructions mais ce qui m'inquiète le plus à chaque fois, c'est ce qui a été avalé. J'ai toujours peur de retrouver les chiennes avec une occlusion intestinale. L'autre question que je me pose, c'est, est ce qu'elle fait ces bêtises par ennuie ou par mal de ventre?

-

28/11/2014

Jolas

---

-

En soirée

Jarouska semble avoir mal au ventre. Elle est surveillée par Jolas et Haendel

---

 

Jarouska

---

 

 

Jolas

---

 

--

 -

29/11/2014

Cette nuit Jarouska a été malade : diarrhée et vomissement. Je m'en suis occupé dans la première partie de la nuit et Michel a pris la relève ensuite. Pour une fois, ma panoplie de médicaments de base comme Smecta, spasfon, carbo levure.... ne semblait pas faire effet ou si peu. Toutes les deux heures elle demandait à sortir en gémissant. Ce matin elle dort, profondément. Elle n'a pas de fièvre. les petites ont de la réserve en cas de coup dur. En comparant la prise de poids avec celle d'il y a 10 jours Jolas a pris 2 kg 1/2 contre 700g pour Jarouska. Comme elles se suivent régulièrement, je suppose qu’elle a du perdre la plus grosse partie pendant la nuit. Nous prenons de temps en temps la fréquence respiratoire de Blue qui a un traitement pour le cœur. Sa cardiologue nous a dit que c'est le meilleur des monitorages pour voir si un œdème pulmonaire survient. La normale étant au maximum de 25 mouvements par minute. A tout hasard, nous vérifions sur les petites. La fréquence respiratoire  de Jarouska est de 15 battements à la minute. Pour Jolas c'est 20 battements. Il peut y avoir beaucoup de raisons qui séparément ou associées ont pu la rendre malade. Le froid qui est revenu brusquement hier, le sol détrempé depuis plusieurs semaines et l'eau qui stagne  (bactéries, virus... future gastro généralisée? Je ne préfère pas !)

 

Sa tête plongeant  dans les trous de rongeurs avec plus ou moins de succès  dans la capture mais largement badigeonnée de terre glaise comme il l'était hier.

 

Les choses bizarres qu'elle mâchouille sous le regard attentif de Jolas et qu'elle  avale quand j'arrive

 

 

Je me suis demandée si l’attaque des bottes et des porte-bottes était à l’origine de son problème digestif ou au contraire si elle avait fait cela parce qu’elle avait déjà mal au ventre.

J’ai cherché aussi les produits toxiques qui pouvaient être dans leur environnement et comme elle a mangé la moitié de son bâton de buis, j’ai vérifié sur le site du centre anti poison de Nantes http://www.centre-antipoison-animal.com/buis.html

"Toutes les parties de cette plante sont toxiques : elles contiennent des substances toxiques alcaloïdes, qui ont une action paralysante.”

“L’intoxication se fait par ingestion de n’importe quelle partie de la plante, et elle peut concerner toutes les espèces animales”

“En cas d’intoxication, les symptômes apparaissent dans les heures qui suivent l’ingestion. Ce sont surtout des signes  digestifs : vomissements, diarrhée (parfois avec du sang). Lors d’intoxication grave, des troubles nerveux peuvent apparaitre : abattement, convulsions et paralysie”

 

Dans le doute, nous avons retiré leurs bâtons. Les adultes ne cherchent pas à la protéger, elle dort à côté de Michel et cela doit leur sembler suffisant. En milieu de matinée, Michel n'étant plus à côté d'elle, elle pivote pour m'apercevoir.

 

Jolas est perturbée sa sœur ne joue pas avec elle

---

 

En fin de matinée, Jarouska va mieux, elle se décontracte.

 

Dans l'après midi, je fais un tour de champ avec les chiens. Jarouska est à la diète mais comme elle en profite pour avaler des glands et de l'herbe, je préfère rentrer à la maison. Le retour se fait, Jarouska encadrée par moi d'un côté (tenant symboliquement quelques poils de son dos) et par Blue de l'autre côté. Une fois à la maison, je 'ai laissé manger une poignée de croquettes et cela lui a suffit. Elle s'est rendormie à côté de mon fauteuil. 18h, Jarouska va mieux. Elle s'étire, roule sur le dos, se montre câline. Le ventre est souple et ne gargouille pas.

-

Page précédente   Page suivante