Accueil
Remonter
Haendel croissance
Haendel 2012-1
Haendel 2012-2
Haendel 2012-3
Haendel 2012-4
Haendel 2013-1
Haendel 2013-2
Haendel 2013-3
Haendel 2013-4
Haendel 2014-1
Haendel 2014-2
Haendel 2014-3
Haendel 2014-4
Haendel 2014-5
Haendel 2014-6
Haendel 2015-1
Haendel 2015-2
Haendel 2015-3
Haendel 2015-4
Haendel 2015-5
Haendel 2015-6
Haendel 2016-1
Haendel 2016-2
Haendel 2016-3
Haendel 2016-4
Haendel 2016-5
Haendel 2016-6
Haendel 2017-1
Haendel 2017-2

 

Haendel Désiré du Moulin d'Oreuse

Donna Del Lago du Pli du Soleil x Boïan Océane du Clos des Tzars de Montagne

Né le 23/03/2012

Année 2015

 

Page précédente   Page suivante

Janvier 2015

01/01/2015

Haendel mange de la glace

---

-

06/01/2015

Jarouska est malade, elle va chercher du réconfort près de Haendel. Il ne demande que cela, ne la quittant,  pour ainsi dire pas, de toute l'après midi, et repoussant Gluck qui venait aux infos.

---

 

-

10/01/2015

---

---

 

---

 

---

-

Jarouska et Haendel

---

 

---

 

-

12/01/2015

Depuis l'arrivée des petites et surtout, depuis les chaleurs de Jarouska, le comportement de Haendel se modifie. Il a compris qu' il est peut être un mâle comme Don Gio ou Gluck, même si, lorsque j'appelle "les petites", il revient avec elle. De temps en temps, il va se comporter comme s'il était un peu Don Gio et d'autres fois comme s'il était un peu Gluck mais sans se positionner de façon hiérarchique Il me fait penser au comportement des chats entre eux.

Haendel et Don Gio reviennent ensemble mais restent indépendants l'un de l'autre, ils ne cherchent pas à s'accorder sur la démarche et ils ne se regardent pas. Haendel, à gauche sur les photos, donne l'impression d'être plus grand, pourtant il a 6 cm et 6 kg de moins que Don Gio. Les images sont trompeuses.

-

Haendel me suit et se place  comme il le voit faire par Gluck

---

 

-

S'il arrive à intégrer que, lorsqu'on est un "Don Gio" ou un "Gluck", on ne se précipite pas dans mes jambes en les enserrant entre les pattes avant dès qu'on entend un mini bruit bizarre, j'apprécierai.

---

 

-

13/01/2015

-

Haendel sur le qui vive, il n'a pas compris ni vu pourquoi les autres chiens sont partis en courant (un héron au fond du champ)

---

 

---

 

-

Haendel se sent à l'abri dans la maison et encore plus quand il est seul avec moi. Il e regarde et se redresse quand je lui dis qu'il est beau

---

-

Il n'hésite pas à établir une relation en posant devant l'appareil de photos

---

 

---

 

-

Sur les vitres, il y a les traces de ses pattes. Quand il est dehors (et moi hors de sa vue) et qu'un bruit ou une situation le met en panique, il fonce sur la porte. C'est un des rares moments où il est capable de se dresser en lançant tout son poids sur la vitre. C'est une position qu'il ne peut pas tenir longtemps, alors il la renouvelle autant de fois que nécessaire. Une fois dedans et la porte refermée, son comportement change du tout au tout. Il prend de l'assurance, regarde par la vitre ce qui lui a fait peur, aboie fait le kakou, etc...C'est très différent du comportement des autres chiens qui peuvent se dresser pour taper sur les vitres ou baisser la poignée de la porte  car il y a quelques chose d'intéressant à l'intérieur comme un ou des invités à 2 ou 4 pattes qui arrivent.

-

15/01/2015

Gluck et Haendel

 

Haendel

---

---

---

17/01/2015

---

---

 

-

Haendel se couche maintenant avec sa croquette bien mise en évidence à côté de lui. C'est "la sienne", les petites n'ont plus le droit d'y toucher et il le leur signale. Jolas n'est pas de cet avis. Elle n'ose pas la prendre mais elle a manifesté bruyamment son mécontentement.

---

18/01/2015

Haendel rentre dans une période de transformation au niveau de son mental, Jolas et Jarouska y sont pour beaucoup. J'ai l'impression qu'elles ont entrouvert une petite fenêtre de communication. Haendel sait maintenant qu'il est un garçon comme Don Gio et Gluck. Quand nous partons en promenade, de plus en plus souvent, j'ai Gluck à ma gauche et Haendel à ma droite qui marche au même rythme que Gluck. Quand Ganesh vient à la maison, Haendel ne lui donne plus le droit de le traiter en chien qui doit se soumettre et Ganesh l'a parfaitement compris. Il essaie de jouer avec Blue (cela marche quelquefois mais pas longtemps). Il joue avec les deux petites qui n'hésitent pas à lui rentrer dedans et à lui sauter dessus. Chaque fois qu'il se couche, il dépose sa grosse croquette relationnelle à côté de lui, mais il ne sait plus vraiment quoi en faire. Cela donne l'impression d'être un doudou rassurant et s'il n'en trouve pas aussitôt dans la gamelle (nous faisons un mélange)  il fouille fébrilement  avec son museau en propulsant au loin les petites croquettes inintéressantes.

 

-

19/01/2015

Blue accepte de materner Jarouska. Par contre, pour Jolas, elle la traite d'égale à égale et commence à lui transmettre ce qui correspond à son rôle dans la meute. Pour l'instant, ce que j'ai vu de plus significatif , ce sont des attitudes de Blue que Jolas reproduit et le fait qu'elle commence à rassurer Haendel quand il a une peur subite

---

 

Haendel

-

22/01/2015

Haendel

---

 

-

De retour à la maison, Haendel se repose, sans oublier sa croquette

 

---

-

24/01/2015

Haendel cherche les hérons qui viennent de s'envoler

 

---

 

-

27/01/2015

Il y a quelques jours, nous étions tranquillement installés, moi devant mon ordinateur, Haendel couché à côté avec sa croquette relationnelle devant le museau, les petites à proximité de Blue, au pied de la bibliothèque, Gluck et Don Gio vers Michel. absorbé dans son travail. Opaline est venue se frotter contre Haendel, et elle a même goûté un petit bout de cette grosse croquette. Il l'a laissé faire. Un petit moment après, Don Gio, tout guilleret, passe devant lui, aperçoit le restant de croquette et essaie de le chiper au passage, comme le font souvent les chiens entre eux avec une cordes ou une branche. SURPRISE ! pas le temps de dire ouf, des touffes de poils volent  autour d'eux, Haendel vient de le plumer tout en restant couché !  Dans le même temps Gluck arrive pour voir ce qui se passe, se penche et...re topo, les touffes de poils volent, Gluck recule et ne dit rien. Haendel toujours couché reçoit une correction verbale de ma part (les chiens font ce qu'ils veulent quand ils sont entre eux, je ne les autorise pas à se battre devant moi ou dans la maison).  Don Gio est tellement perturbé par la réaction de Haendel qu’il a fallu lui donner un spasfon. 

Haendel a subit mes foudres sans manifestation particulière. Pas de séance de grattages ou de mordillages du style "je ne comprends pas ce qu'elle me dit" pas de mouvement de soumission "au cas où", rien qu'un regard qui montre une réflexion intérieure lente....très lente...20 minutes après, Michel m'a dit, qu'il a commencé à faire une mini toilette , il s'est levé, m'a rejointe à table en trainant ses savates, s'est assis et  à posé sa grosse contre moi. Don Gio et Gluck sont arrivés aussitôt, se mettant de part et d'autre du petit bonhomme et ils l'ont débarbouillé consciencieusement comme une mère le fait avec son chiot .  

Le fait d'écrire ce qui se passe, de le communiquer, d'en discuter, me permet de mettre de l'ordre dans mes idées.

  • Le premier point auquel je dois accorder de l'importance, c'est que son comportement suit une logique. Elle lui est peut être très personnelle mais elle existe

  • Le deuxième point point c'est que Haendel ne fait rien à moitié :

    • là où un chien a peur, il panique,

    • là où un chien a un doute, il ne connait plus personne

    • quand un chiot observe un membre de la meute et essaie d'imiter un ou deux traits de sa personnalité, Haendel devient le chien en question même si son modèle est à côté de lui.

    • etc...

Blue n'est pas le chef de meute mais elle sait se faire respecter. Les petites Muyres ont un statut particulier, elle les accepte à proximité. Sinon, tout chien qui frôle un de ses poils quand elle se repose, se retrouve avec une furie symbolique, qui gronde en faisant claquer ses mâchoires au ras du museau du perturbateur.  Haendel s'est peut être pris pour Blue pendant un court moment et a tout bêtement oublié d'intégrer, le côté symbolique du geste (d'où les poils qui volaient)

  • Un dernier point qui est important, les chiens se montrent très tolérants quand il présente un comportement non adapté au groupe, même Jolas et Jarouska l'ont compris. Si je reprends mon exemple précédent, quand Jolas ou Jarouska reproduisent par imitation des gestes ou des actions d'un des chiens du groupe, soit cela ne dérange personne et  peut devenir un nouveau trait de leur caractère, soit elles se font remettre vivement à leur place et elles donnent aussitôt des signes de soumission et tout s'équilibre.  Jolas et Jarouska ont 9 mois, elles se sont intégrées très vite dans le groupe, elles connaissent leur place actuelle et elles montrent de plus en plus celle qu'elles aimeraient être plus tard. Haendel a bientôt 3 ans, il semble être une chrysalide qui s'est attardée dans son enveloppe et qui se mélange les paluches pour en sortir enfin

-

28/01/2015

Avant d'arriver dans le champ, nous le longeons pendant quelques mètres. Nous somme séparés par un grillage et de l'autre côté il y a un talus avec des broussailles, quelques arbres et , quand il pleut une mini mare plus ou moins ragoutante. C'est un endroit fréquenté par les faisans, les écureuils et les chats. Si les chiens aperçoivent un de ces 3 résidents, l'entrée se fait en fanfare, le chef de meute en tête. Le troupeau cerne la butte, fonce dans les broussailles, glisse sur les fesses, fait des roulés boulés et des splashs dans la mare etc. Quand il était plus jeune, Haendel n'arrivait pas à les suivre ou quand cela a été possible, il s'empêtrait dans les broussailles. Maintenant, il est est en tête du troupeau. Nous rentrons dans le champ, Haendel se précipite sur la mini butte en aboyant accompagné par une partie de la meute

-

30/01/2015

Haendel s'installe avec sa croquette

 

Gluck est intrigué, il a bien compris qu'il y avait un moment fort entre Haendel et sa croquette, il va tester. Il en prend une, s'installe comme Haendel et la renifle, la pousse un peu du museau, la lèche...

---

 Il se ne rien trouver de passionnant à contempler cette croquette, à part ...la croquer ! Il se lève, retourne en chercher une autre, reprend la position, fait le même test, puis la croque et abandonne cette  expérience peu porteuse  de sensations.

-

Haendel et Blue

---

---

 -

Haendel et Don Gio

L'entente est très bonne même si Don Gio le trouve de temps en temps un peu collant et le lui signale.

---

 

-

31/01/2015

Haendel est malade.

Un virus tourne, avec des symptômes de gastro pas trop forts : nausées, digestion rapide, etc... Comme d'habitude, on partage tout au Pli, j'ai donc eu ma part du problème et je me suis soignée comme  je le fais pour les chiens : smecta, carbo levure et spasfon. Le lendemain tout été à nouveau en ordre. Glucka a  été un peu malade et maintenant c'est au tour de Haendel  et là, cela pose problème car, muré dans son monde, il refuse obstinément de prendre quoique ce soit et je crains beaucoup une dilatation torsion. Il essaie de vomir en faisant des efforts assez violents (les côtes se dilatent, le ventre se creuse, le dos se vousse ), mais il ne peut pas.

12h

Direction les urgences avec Michel au volant en espérant que j'ai fait une erreur de diagnostic et qu'il s'agit d'une simple gastro.

 16h30

L'équipe chirurgicale referme le petit bonhomme, il avait bien un début de torsion mais l'estomac est propre et il n'y a pas de nécrose. Le départ pour les 3 jours post opératoire  critiques commence dans de bonnes conditions.

 19h

Haendel se réveille.

-

Février 2015

01/02/2015

  • 10h : J'ai eu le vétérinaire responsable au téléphone. Sur un plan purement médical, tout suit son cours correctement et les antidouleurs semblent efficaces. Sur le plan relationnel, il se ferme et ne veut pas s'alimenter. 

  • 14 h : Haendel a apprécié la visite de Samuel et de sa fille. Il a reniflé le bout de jambon qui lui était proposé mais n'a pas voulu y goûter. A part cela, il a chaud, il n'est pas habitué à une température au dessus de 18° . Il est donc douché régulièrement pour son confort. 

  • 16 h : Haendel a accepté de manger avec appétit une boite de pâté.

-

02/02/2015

Pluie, neige, giboulées , la nature se met en frais pour accueillir Haendel. D'abord, il faut le descendre de la voiture avec un qui tire, l'autre qui pousse et Haendel au milieu qui refuse de quitter cet habitacle sécurisant. Une fois dehors, je lui fait faire un petit tour pour soulager sa vessie. Il marche à petits pas et il semble encore dans les bras de Morphée. Michel fait sortir Blue.qui va au devant du petit A mi-distance, Haendel la reconnait et son fouet devient démonstratif. Elle le sent sous toutes coutures et lui ne bouge pas pendant ce temps là. Don Gio arrive à son tour, Haendel se met à trembler mais comme son fouet bat toujours la mesure je suppose qu'il est content. Le voilà planté au milieu du terrain, avec Blue et Don Gio qui le maternent, il vient de trouver une situation sécurisante, il ne veut plus la quitter, donc... il ne veut plus avancer!

Michel prend sa laisse, je passe devant, suivi par Blue et Don Gio et Haendel démarre derrière nous.  Une fois dans la maison,  il tangue d'une pièce à l'autre. en cherchant ses marques. Il n'a aucun pansement car il a commencé une méga allergie  (rasage + colle des pansements). La première chose que j'ai faite à son arrivée, c'est de badigeonner toutes les parties rouges violacées, hors cicatrice, avec du Mitosyl . C'est un excellent produit anti irritation qui fait effet très rapidement sur les surfaces peu irritées comme on le voit sur la photo  (la peau dénudée est blanchâtre) et qui met un peu plus de temps sur les irritations plus profondes. Il y avait aussi un gros risques de hot spot  sur le dessus du crâne qui était douché régulièrement  (il faisait trop chaud pour lui dans les locaux).

 -

 il boit, il  mange.... il mange à chaque fois que je passe à côté de lui.

 -

Il prend une grosse croquette et part dans la chambre avec. Dièse le voit arriver, elle ne le reconnait pas ou elle ne reconnait pas son odeur. Elle se transforme instantanément en chat tombé dans une essoreuse  et part en rasant les meubles avec une expression écœurée. Pendant ce temps, nous avons mis Gluck, Jolas et Jarouska sur le grand terrain. Gluck piétine devant la porte fenêtre, tellement excité qu'il en a de la mousse sur les babines. Comme ce n'est pas la peine d'avoir une autre torsion nous ouvrons et les chiens se disent bonjour de part et d'autre de la demie porte de la cuisine

 -

Dès qu'il y a un minimum de calme, nous ouvrons toutes les portes. C'est l'inspection en règle

---

 -

Haendel indique par un grondement quand il en a assez. Au bout d'un long moment, il retrouve enfin sa place dans la chambre; Il est au calme, les chats (à part Dièse) sont sur le lit. Il se couche lentement et il va dormir jusqu'à l'heure du repas.

---

-

03/02/2015

Haendel semble avoir retrouvé une bonne partie de ses repères mentaux et même la tête posée contre moi avec petit léchou du matin.  Il a ajouté "manger 2 ou 3 croquettes devant nous" cela semblait tellement faire plaisir à son entourage vétérinaire postopératoire. 

Michel le garde pendant que je vais promener les autres chiens dans le champ. Au retour, je rentre dans la maison, j'ai encore le blouson que je mets pour sortir avec eux. Je ne sais pas si c'est cela qui fait tilt, mais je n'ai pas le temps de dire ouf, il me coince contre le meuble de la cuisine, je m'accroupis et c'est un délire verbal (avec la voix enrouée par l'irritation laissée par l'intubation) et un délire de contact physique, il donne des coups de tête, me lèche le visage, fourre sa tête dans le blouson.....Mentalement, il est enfin revenu chez lui.

 -

Haendel prend le frais dans le petit jardin sous la surveillance de Michel

 -

Les soins 

Je dois nettoyer la cicatrice 2 fois par jour et il prend des médicaments anti inflammatoires pour l'estomac J'arrive à lui faire prendre ses gélules dans du beurre mais pour le reste il va falloir faire preuve d'imagination. je l'ai toujours connu ayant une grande méfiance pour tout ce qui ressemble de près ou de loin à un vermifuge (cachet  ou  pâte)  et dans ce cas, il peut bloquer sa mâchoire comme un pit bull. J'enlève aussi, avec un peigne, le sous poil collé et humide, conséquence des douches, mais je comprends qu'entre un futur hot spot possible à cause de la macération et une hyperthermie le choix était très vite fait. Haendel se repose après le nettoyage de sa cicatrice

 

Une fois bien détendu, je lui demande de se coucher sur le côté pour prendre une photo de la cicatrice. Cela me sert de point de repère pour voir l'évolution et ne pas passer à côté d'un problème débutant. Le Mitosyl a été très efficace, la plus grande partie de l'inflammation a disparu

 -

Je dois faire attention et bien surveiller tout suintement sur la partie distale de l'abdomen, près du fourreau, sinon cela pourrait rapidement se surinfecter. J'ai demandé à Samuel pourquoi la cicatrice descend jusqu'au fourreau car je n'avais pas le souvenir d'une cicatrice aussi longue sur Blue, mais c'est une femelle. Voici ce qu'il m'a répondu : " je suppose que c'est pour lui éviter l'incision "bi-sous-costale" qui va d'un côté à l'autre de l'animal, le long du diaphragme, et qui met beaucoup plus de temps à cicatriser, au-delà  du fait qu'elle est également plus douloureuse."

 -

Haendel surveille les voitures

---

---

 -

Haendel et sa croquette

-

04/02/2015

 

Sa cicatrice est toujours propre et moins enflammée.

 

Haendel a repris ses petites habitudes, notamment, identifier Michel en le reniflant petit bout par petit bout

 

Quand il arrive à la tête, il sait qui il a en face de lui, il peut se coucher à ses pieds.

 

Il nous accompagne jusqu'à l'entrée du champ puis il revient avec Michel.

 

La tonte costale est moins importante que celle des petites muyres. A moins d'un temps hyper froid, je pense qu'il n'aura pas besoin d'enfiler un de leurs manteaux.

 

Il est un peu bizarre avec sa coupe caniche sur les pattes.

---

 

Gluck et Haendel

-

06/02/2015

Tous les chiens ont été secoués par le problème de Haendel , il faut donc attendre qu'ils décompressent et cela se fera avec une fourchette émotive  qui peut  aller de ultra discret  au  spectaculaire. 

  • Pour Blue, cela  donne une chienne qui  se lève d'un seul coup avec un spasme brutal au niveau de l’estomac : déglutition, agitation,  dos rond, course à l’extérieur pour brouter de l’argile. Je la rentre  rapidement,  donne 2 cps de spasfon, du smecta dans du yaourt  et elle  repart se coucher pour s'endormir dans la foulée. C'est toujours comme cela quand elle décompresse quelques jours après un évènement important  pour elle, mon subconscient attend  le moment de cette réaction.

  • Pour Don Gio c'est moins spectaculaire. D’un seul coup il s’agite nerveusement avec l’expression et le comportement d’un chien très joyeux sans raison valable. Pour mieux me faire comprendre, cela correspondrait à une personne qui se met à s’agiter,  à parler abondamment  après un gros stress ou  celle qui se met à rire nerveusement lors d'un enterrement. . 

  • Gluck fait un gros câlin tendre quand il ressent un stress et il explose en sautant quand cela va mieux.

  • Pour les petites je ne sais pas encore et elle ne savant peut être pas elles même quel mode d'extériorisation elles choisiront parmi les exemples proposés.

-

07/02/2015

Petite inquiétude pour Haendel qui a une inflammation du fourreau  (balanoposthite). En plus des soins post opératoires, je lui fais des irrigations. La cicatrisation  évolue correctement.

---

Patricia et Thierry arrivent avec Judoc et Jivago.  

 Haendel se transforme depuis son intervention, il devient beaucoup plus sociable et il n'hésite pas à communiquer de la même façon que Blue. Patricia devient donc une confidente privilégiée

---

 

---

---

  

---

 

Haendel et Don Gio

 

---

---

---

---

 

Haendel est tenu en laisse la plupart du temps, à cause de son opération. Ce n'est pas le moment qu'il cavale derrière les hérons ou qu'il joue à roulé boulé avec Jivago et Judoc

---

  

 -  

 

 -

Haendel et Don Gio avec Michel

 

Moi, Michel et un paquet de léos

-

08/02/2015

Patricia brosse Blue. Haendel vient se renseigner

---

 -

Puis il repart se faire protéger par Don Gio

-

09/02/2015

Haendel a été suivi régulièrement depuis le début de sa croissance pour des problèmes importants. Puis, au fur et à mesure des améliorations, nous avons espacé les visites.  J'avais pris le rendez vous avant la torsion d'estomac car j'avais l'impression qu'il en avait besoin. Comme d'habitude je détaille les petits problèmes  :

  • Haendel  est toujours traine-savates surtout avec la patte avant droite

  • il déglutit par moments comme s'il avait un chewing-gum coincé dans la gueule

  • depuis son opération il a une odeur très forte entre les épaules

  • il  vient d'être opéré d'une torsion d'estomac et il a  un œdème au niveau du fourreau

Pour le côté traine-savates il ne faut plus attendre trop d'améliorations. Il semblerait y avoir un lien commun  entre les trois autres points et Régine va essayer d'apporter une amélioration.

 -

 Au début, Haendel veut bien se faire manipuler à condition d'être près de moi. Patricia va prendre la série de photos avec Haendel contre mes charentaises.

---

---

---

---

Une fois qu'il est détendu, je change de place et je peut continuer à photographier.

 

---

 -

C'est amusant de voir comment la prise d'une photo peut transformer le plus petit mâle de la maison (76 cm) en méga chien.

---

---

---

---

-

12/02/2015

Le 10 février, je pensais que depuis son opération et, encore plus, après les manipulations faites par son ostéopathe, Haendel avait un comportement presque normal, sans moments phobiques exagérés. Le lendemain, j'ai réalisé que j'avais pris mes désirs pour la réalité. Haendel communique beaucoup avec moi, s'assoit, se couche et se met sur le côté quand je le lui demande pour se faire soigner, mais dans les grandes lignes, il reste fidèle à lui même. Il a voulu identifier un des mâles de Patricia en se mettant truffe contre truffe et  celui ci a beau être très bien élevé, il en a grondé de surprise. Aujourd'hui, il a voulu refaire l'épisode la croquette qui traine mais avec un épis de maïs dans le champ. Il s'est couché, l'épi entre les pattes et, dès que Don Gio est venu identifier ce qu'il avait pris, Haendel l'a attaqué. Cette fois, Don Gio était prêt, il ne s'est pas laissé faire et Gluck est venu le soutenir, le tout très démonstratif mais sans une seule égratignure. Michel est intervenu, a sorti Haendel de dessous les deux autres et il l'a grondé  pour son comportement.

Cet après midi, devant la grille du champ, Haendel a bousculé tout le monde pour être le premier à rentrer. La réponse ne s'est pas faite attendre. Gluck l'a coincé dans les broussailles et lui a expliqué vertement  que ce n'était pas acceptable. Nous avons laissé faire et les deux chiens nous ont rejoints un petit moment après, sans blessures apparentes. Je ne sais pas si Haendel aura compris car, en général, s'il faut au moins 3 explications pour qu'un léonberg accepte de se plier gentiment à un ordre, pour Haendel  cela se multiplie par X..... En tout cas, il ne semble pas brimé.

 

---

 

---

 

---

---

 

---

 

-

Quand Haendel commence à lui donner des coups de tête affectueux, Be Wa préfère s'enfuir, elle n'a pas une grande confiance en lui.

-

13/02/2015

Arrivée à la grille du champ. Haendel n'a toujours pas compris, pour la deuxième fois, il trépigne pour passer le premier, les petites muyres sont excitées comme des puces et lui sautent dessus. Une fois la grille franchie, Gluck le poursuit pour lui donner une correction, suivi par les 2 filles.

Le retour des belligérants

---

-

J'ai pris cette photo pour voir le comportement de Haendel quand il revient vers la grille d'entrée du champ. C'est quand même en franchissant cette ouverture qu'il a des mots avec Gluck. A priori il n'y a pas de lien négatif

-

Gluck et Haendel

---

  

 

Haendel et Gluck

 

Blue en profite pour vérifier la cicatrice

 

 

Blue et Haendel

-

14/02/2015

Ce matin départ en promenade. Arrivée devant la grille du champ, pour la troisième fois, Haendel recommence a s'exciter, veut passer le premier, bouscule tout le monde et se retrouve comme hier et avant hier avec Gluck couché sur lui, ronflant et grondant.  Comme cela dure un peu trop, je rappelle Gluck qui  arrive à fond de train suivi par Haendel. Je ne tiens pas à ce qu'un rituel s'installe entre les deux chiens, donc, pour la promenade de l'après midi, ils sont en laisse jusqu'à l'entrée du champ, Gluck, très sage marche à ma gauche, Haendel tire en arrière pour se placer derrière moi. Une fois dans le champ, je détache les deux chiens en commençant par Gluck et ils me suivent calmement. Je vais faire comme cela pendant quelques temps.

Nous en sommes à 14 jours après l'opération de Haendel, la cicatrice se referme très bien mais je n'ai pas encore enlevé de points car je préfère attendre encore un peu. Je la prends en gros plan et en 3 sections. En voici une, celle du milieu.

 

Haendel se montre très coopératif pour se faire soigner.

 -

18/02/2015

Tous les points sont enlevés mais il faut surveiller la possibilité de petits écoulements, la où il y a le point rouge. L'œdème du fourreau est totalement résorbé et son nez de Pinocchio  peut de nouveau s'allonger chaque fois qu'on lui dit qu'il est beau ou quand on prépare le repas.

-

20/02/2015

Il a modifié son doudou, ce n'est plus une mais deux croquettes (une grosse et une petite) qu'il pose à côté de lui . Quand il se déplace, il les prend délicatement dans sa gueule et les transporte au nouvel endroit

---

 

---

 

 

Cela me semble bizarre mais Don Gio se couchait avec ses peluches, les petites s'entourent de leur bout de bois et Blue le fait bien avec une corde mais, comme cela rentre dans un schéma traditionnel, je ne suis pas étonnée. Comme quoi, une situation identique peut être perçue différemment si on modifie légèrement une des variables

-

22/02/2015

Bluesupportait la présence de Haendel près d'elle à condition qu'il ne lui touche pas un poil. Maintenant, elle vient se coucher près de lui  et il a droit à un contact privilégié du bout des pattes. Be Bop s'intègre complètement dans ce groupe.

 

L'attitude de Haendel change elle aussi, il prend un peu de maturité

---

---

 

 -

Au niveau déplacement, quand Haendel se lève c'est toujours assez personnel, allongement et blocage de pattes avant, levage du popotin, rapprochement de l'avant et mise sur 4 pattes. Autrefois, c'était très difficile pour lui, avec des gémissements, du temps pour se caler etc... maintenant, il synchronise assez bien les mouvements.

 

-

Haendel a vu les hérons. Il est le premier à les chercher, à courir vers eux mais il s'arrête à distance respectable tant que Gluck  ne franchit pas la limite qu'il estime sécuritaire. Les hérons doivent le comprendre car il ne s'envolent que lorsque Gluck se rapproche.

---

---

24/02/2015

---

-

25/02/2015

Haendel surveille, il entend une voiture

-

Haendel participe à la garde

---

 

-

28/02/2015

Haendel est indépendant. Il se place près de moi

---

 

ou carrément contre moi

 

---

 

---

   

-

Page précédente   Page suivante